Esprit Valdôtain >> Nos origines
...voir clair, vouloir vivre
Association pour la valorisation de l'identité valdôtaine ...voir clair, vouloir vivre
 
qui sommes-nous?
NOTRE PAYS
Géographie
  Présentation historique
Histoire linguistique
  A propos de nos langues:

Français

Patois

  Hommes célèbres
  La Vallée d'Aoste en images
  Revue de presse
PRESENTATION HISTORIQUE


…ad probationem dicitur ducatum istum non esse citra neque ultra montes sed intra montes et hoc manifeste loci natura suadet et convinci. Neque vero montibus ac nomine dumtaxat Augustenses a Cisalpinis seu Cismontanis distinguuntur, sed et lingua, moribus ac institutis. Lingua siquidem utuntur galica aut sabaudica….

[…l'on affirme en soutien que ce Duché (d'Aoste) n'est ni en deçà, ni au-delà des monts, mais dans les monts, persuasion et conviction reposant sur la nature même des lieux. Et en vérité non seulement à cause des montagnes et du nom les Valdôtains se distinguent des Cisalpins ou Cismontains, mais aussi par la langue, les coutumes et les traditions. Et en effet la langue dont ils se servent est la langue française ou savoisienne....].


Nos ancêtres les Salasses

Habitée depuis l'Age néolithique par des populations pré-indo-européennes, la Vallée d'Aoste connaît, entre le VIIIe et le IVe siècle avant Jésus-Christ, une migration de peuples celtes, les Gaulois, provenant du Nord de l'Europe. Plutôt que de domination ( les nouveaux arrivés n'étaient pas assez nombreux pour exercer un contrôle basé sur la force) il s'agit d'une fusion, d'une sorte d'osmose entre les deux éléments. Relativement peu nombreux, les nouveaux arrivés étaient en effet porteurs d'un savoir nouveau : une technologie supérieure et une organisation sociale avancée se substituèrent progressivement aux modèles précédents et donnèrent au nouveau peuple, né de cette fusion, les traits dominants (langue, religion, structure sociale) de la civilisation Gauloise. Les romains appelèrent ce peuple " les Salasses ".

La domination romaine
Après la victoire définitive de Rome sur Carthage qui assura à la première le contrôle du bassin méditerranéen (146 avant J.-C.) l'Empire, en pleine expansion, dirigea ses attentions vers le nord. Le premier contact entre Salasses et Romains se produisit en 143 : les Salasses emportèrent la victoire et causèrent des lourdes pertes aux ennemis. Trois ans seulement après, le commandant romain Appius Claudius prit sa revanche et massacra 5000 Salasses. Malgré le succès militaire, les Romains n'arrivent pas à soumettre le peuple Salasse qui, pendant plus d'un siècle, continue à tenir en échec l'armée romaine et à contrôler le passage du trafic commercial à travers les cols en exigeant des péages de la part des marchands et même des troupes romaines qui y transitaient !
Un nouvel assaut, porté dans les années 35-34 av. J.-C., quand désormais toute la Gaule Cisalpine et Transalpine est soumise, ne connut guère des meilleurs résultats. C'est seulement en 25 av. J.-C. que le peuple Salasse est définitivement vaincu et Rome s'assure le contrôle de la Vallée d'Aoste. Après la défaite des milliers de Salasses sont vendus comme esclaves au marché d'Eporedia, d'autres sont enrôlés de force dans les milices des vainqueurs et envoyés ailleurs pour combattre d'autres peuples " ennemis " ; leurs meilleurs terrains sont confisqués et donnés aux 3000 vétérans romains envoyés pour peupler la nouvelle ville de Augusta Praetoria (Aoste) qui vient d'être fondée, et romaniser ainsi cette contrée. De nos jours on appellerait cette opération : " nettoyage ethnique ".

L'effondrement de l'Empire

Pendant tout le Ve siècle après J.-C. l'Europe voit déferler sur son territoire des vagues de peuples germaniques en mouvement, qui viennent s'installer à l'intérieur des confins de l'Empire; un Empire déjà très affaibli qui ne survivra pas à l'action déstabilisante de ceux-ci.
En 476 le Roi germain Odoacre détrône l'empereur Romulus Augustus qui n'aura plus de successeurs. De l'effondrement de l'Empire Romain d'Occident, et du conséquent nouveau mélange de gens et de cultures différentes, des nouveaux peuples vont se former. La Vallée d'Aoste passe sous l'influence avant, et la domination directe ensuite, des Burgondes. Après une parenthèse de 500 ans l'ancien pays des Salasses s'oriente donc à nouveau vers les terres des Gaules dont il partagera les sorts et l'évolution culturelle et linguistique, jusqu'en 1860.
 
Web Design DIGIVAL
<%Set rs = Nothing Set cn = Nothing%>